Info ou intox ?

Car telle est la question
que je me prose au fond.

Comment faire, dites-moi donc,
pour retenir ceux dont
on n’a pas gardé nom
mais la simple mémoire
du passage d’un soir ?

Il est des moments clefs
qu’on laissent s’échapper
disparus dans le noir,
qui s’en reviennent hanter
le jour de leurs regrets
et vous seriez bien fou
que de me croire sage.

Sans commentaire de texte
on ne sait comment faire
pour renouer le presque.
Fortuna, en silence,
nargue notre impuissance.

La vie joue de détours
s’amuse d’allers-retours,
de mots rages, mots d’espoir,
qui tournent ondulatoires…

Miette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *