Instants présents

Que j’aime ces doux moments où avec mes enfants,
on adoucit le temps, on se pose en rêvant
à l’éclat d’yeux immenses, arabesques d’enfance.

On fait des trains sans fin, des colliers, des gâteaux,
on peint des coquelicots, des dauphins, des châteaux,
on vole à dos d’dragon et dans des vaisseaux spatiaux.

Que j’aime ce clair bonheur quand avec mes enfants,
on fredonne, entêtants, de vieux refrains d’antan.
Les enfant savent la mort, ont des peurs, des envies,
la musique c’est la vie, on oublie les soucis.

Les chants tissent en nos cœurs une ronde séculaire,
une comptine enfantine qui danse dans le temps
flotte petit goût d’ailleurs, en sagesse populaire,
prendre le temps de vivre, aimer fort ses enfants.

Miette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *