Le CV

Je viens de vous faire mon CV,
mais là je suis bien embêtée,
c’est pas avec ce bout d’papier,
que vous savez, l’quart d’la moitié.

Quat ‘cinq rubriques réglementaires,
j’vois pas comment, que j’pourrais faire,
ou alors il m’faut compléter,
pour espérer me présenter.

Où par exemple, puis-je marquer,
que je sais bien changer une roue ?
Que j’fais d’la moto vent debout ?
Qu’j’ai lu Rilke et Pastoureau ?

Où puis-je inscrire, sans déranger,
que j’adore perruques et chapeaux ?
Que par ma fenêtre, quand il fait beau,
je r’garde le ciel et les oiseaux ?

Comment écrire, sans me nier,
que j’aime aussi le vin d’bordeaux ?
Les cerises dont j’gobe pas le noyau,
par crainte d’la pousse d’un arbrisseau ?

Car enfin bon, où donc situer,
que j’passe un temps fou aux fourneaux ?
Que j’aime pas trop les cachalots
mais que j’suis fan de Calypso ?

M’est-il possible d’imprimer,
ma foi dans les voyages spatiaux ?
et que si je matte pas de porno,
j’aime quand même bien jouer du pipeau ?

Donc bon voilà, j’vais envoyer,
mon CV pas trop détaillé
avec les critères calibrés
pour toutes vos cases à cocher.

Age, sexe, ville, et puis niveau
ciblent bien assez pour un boulot,
c’est pas comme si, en vérité,
on pouvait ne pas s’prostituer !

Miette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *