Le PV des douaniers

Quand on lui a demandé, d’bien vouloir s’expliquer,
l’homme brandit un sourire de coupable avéré.
Comme il semblait nier toute culpabilité,
On a pas hésité et on l’a contrôlé.

Ses justifications étant très embrouillées,
nous l’avons donc sommé de parler en français
mais plus l’homme avançait dans ses explications,
plus nous avons compris, qu’c’était pas l’même que nous.

Pendant tout ce temps-là les bagages dans un coin,
attendaient d’un air louche à côté du terre-plein.
Nous les avons fouillés, mais en fait, y’avait rien.

L’ours en peluche fut, par nos soins, éventré,
d’où nous avons conclu, alors, qu’il ne contenait
que rembourrage légal, pas le moindre truc suspect.

Nous avons donc pu constater
que y’avait rien à constater
et nous avons dû le relâcher
et ce rapport est terminé.

Miette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *