Le sans-gêne

Toi tu t’ramènes dans ma guinguette
et tu sautilles comme carpe qui s’noie…
Pourtant avec tes rouflaquettes
t’es vraiment des baltringues le roi !

Tes bras qui font des moulinettes
t’as pas trop peur qu’on s’foute de toi !
T’as le tibia c’est d’la roquette
et tu te dandines comme une oie !

Sans compter que tes vieilles baskets
je pense, qu’en fait, elles veulent plus d’toi.
Mais t’es vraiment une pauv’ lopette
Qu’est-ce tu viens me péter les noix ?

Ramasse c’qui t’sers de cervelle
et casse-toi loin par là-bas
Avant qu’à force de courbettes
tu t’étouffes entre deux babas

A la télé qu’est-qu’ils s’la pètent !
C’est quand même pas marrant tout ça
A les voir comme des carpettes
On s’dit qu’on est dans le caca

Miette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *