Attirance

Il y a ce garçon qui m’a ravi le cœur
c’est pas un Apollon mais à moi il me plait
et depuis quelques temps il me voit reverdir
et m’épanouir comme fleur, qui aspire au bonheur

et pourtant il ignore que c’est pour ses beaux yeux
que je secoue ma vie et essaie d’aller mieux
et que c’est pour lui plaire que je tords ma torpeur

je tortille mes doigts dans l’espoir de ses mains
dans l’attente de sa peau, de la mienne je prends soin,
quand je le vois si près, j’ai le ventre tout chafouin

C’est un désir secret que j’sens en moi jaillir,
bien que j’n’en fasse rien et me permette bien moins
si ce n’est quelques fois un p’tit sourire en coin,
j’espère un tsunami qui me fasse resplendir

Miette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *